• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une expérience douloureuse

Une expérience douloureuse - Talitha Stevenson

Cela fait exactement deux ans que nous nous sommes mariés, et nous avions déjà traversé une étape très difficile. L’an dernier, alors que nous désirions profondément devenir parents, j’étais enfin tombée enceinte. Dès l’apparition des premiers signes, je me suis dit : « ça y est ! Je vais être mère ». À tout juste, cinq semaines, j’avais déjà des malaises continus, et je perdais progressivement l’appétit. C’est alors que mon mari prit la décision d’acheter un test de grossesse pour avoir le cœur net. Ce ne fut plus une grande surprise pour moi, contrairement à lui, qui avait tout de suite les larmes aux yeux. Nos prières ont été entendues, nous serons désormais une vraie petite famille. Vivement, la fin de ces prochains neuf mois, me suis-je dis.

Un espoir si fort

Nous n’avions pas attendu longtemps pour prendre rendez-vous chez le gynécologue obstétricien de la clinique où ma sœur avait traité des varices laser. Le jour venu, c’était comme si le temps s’arrêtait. Nous allions finalement savoir si le bébé va bien et s’il se développe bien. Le médecin m’a immédiatement demandé de m’allonger sur la table d’examen pour réaliser une échographie. Mon cœur battait la chamade, tandis que mon mari, debout à mes côtés, me teint la main fortement. Nos yeux se fixèrent tous sur le petit écran à mon chevet.

Une déception presque insupportable

Évidemment, mon époux et moi avions eu beaucoup de mal à discerner les images qui s’y affichaient ce qui n’était pas du tout le cas du médecin. En attendant qu’il nous dise exactement ce qui se passe, j’ai pu voir quelques hésitations sur ses lèvres. Avant même qu’il ne dise quoi que ce soit, je lui ai demandé s’il y avait un problème. Après avoir profondément inspiré, il s’est tout de suite adressé à moi, me questionnant si je ne ressentais aucune douleur péri ombilicale. Bien sûr que oui ! Lui ai-je lancé, mais puisque cela ne représentait même pas une gêne, je n’y portais pas beaucoup d’attention. En réalité, nous expliqua-t-il, j’avais une grossesse extra-utérine. J’avais tout d’un coup le moral au plus bas. Les larmes d’espoir de mon mari se changèrent en une lourde déception. Nous ne parvenions plus à dire un mot jusqu’à ce que le médecin nous indiqua les démarches à suivre pour éviter le pire. Apparemment, à mon stade de grossesse, la seule solution que nous avions est l’intervention chirurgicale. Le médecin programma sans attendre l’opération et je n’avais plus qu’à me préparer moralement. À notre retour à la maison, l’atmosphère devenait grisâtre, comme si le monde s’écroulait. Nos rêves se sont soudainement envolés, et pire encore, nos chances de devenir parents seront réduites de moitié.

Une fois l’intervention finie et mes jours de convalescence passés, je m’étais remise sur pied. Nous sommes revenus chez le médecin pour entamer un traitement qu’il nous a conseillé en vue d’assurer ma prochaine grossesse ce qui se déroula comme prévu. Aujourd’hui, nous avions une adorable petite fille que l’on aime par-dessous tout.

À propos de l’auteur :

author

Coucou, moi c’est Talitha ! Je suis une jeune – mais pas tant que ça quand même –fille pleine de caractère. Pour moi l’action c’est mon moteur et ma façon de vivre. En plus de mes études, je m’implique dans un paquet de projets…dont ce blogue. Ce que je raconte ici : mes tranches de vie avec mon frère jumeau, ma sœur, ma grand-maman et j’en passe. C’est aussi un espace pour faire étalage de mes passions : pour l’esthétique, la mode et le quotidien. Car oui, je trouve le quotidien très inspirant. Bienvenue gang !